Almunecar

Almuñécar, symbole de l’amitié franco-espagnole

Le 27 juin 1981, les maires d’Almuñécar et de Livry-Gargan, Miguel Avila Padial et Alfred-Marcel Vincent, signèrent le serment qui consacrait le jumelage entre les deux communes.

Aujourd’hui, presque 35 ans plus tard, les liens demeurent étroits entre les deux communes.

Almuñécar est située sur la côte méditerranéenne, à seulement 80km de deux villes culturelles : Grenade à l’ouest, et Malaga, la ville natale de Picasso, au sud.

Avec les montagnes en toile de fond et une vue sur la Méditerranée, la commune andalouse se trouve sur une colline entre deux rivières. L'agriculture est importante car la terre, fertile, est idéale pour la culture des fruits tropicaux. L’industrie de la pêche est également très développée, tout comme le tourisme qui, pour autant, n’a pas détruit la beauté naturelle de la région.

Comptant près de 28 000 habitants, Almuñécar,  est la capitale touristique de la « Costa tropical ». Elle se compose de trois quartiers, Almuñécar, La Herradura et Velilla-Taramay.

Le climat exceptionnel de l’Andalousie permet de profiter toute l’année de la mer. Les hivers sont doux et secs et les étés chauds, voire très chauds.

La plage s’étend sur 19km d’une côte composée de spectaculaires falaises et de petites criques. 

La ville elle-même est typiquement andalouse avec ses rues étroites, ses balcons couverts de géraniums et ses petites places ensoleillées. L’église de la Encarnación, le musée archéologique, riche en  objets provenant des nécropoles phéniciennes, le château de San Miguel, d’origine romaine, ainsi que le magnifique parc botanique El Majuelo avec ses nombreuses plantes subtropicales constituent autant de points d’intérêt.

Enfin, l’existence d’un réseau routier dense permet de rejoindre les villes symboles de l’Andalousie que sont Cordoue, Grenade et Séville.  

Informations annexes au site