Agir pour une ville plus inclusive

La municipalité agit pour faciliter l’inclusion des plus jeunes en situation de handicap, au sein des différentes structures municipales. Mission Handicap, atelier Passerelle, cinémadifférence, rencontres aquatiques, commission communale handicap et d’accessibilité… De nombreux dispositifs ont été mis en place pour porter cette volonté.

Dans le domaine du handicap, l’accès aux soins et aux aides existantes ressemble trop souvent à un parcours du combattant. Multiplicité des acteurs administratifs, sociaux et sanitaires, lisibilité compliquée des aides et des dispositifs…

Forte de ce constat, la Ville a souhaité œuvrer afin de contribuer à fluidifier cette situation parfois douloureuse.

En 2019, elle a ainsi créé le service santé publique & handicap et mis en place la Mission Handicap.

Pensée à la fois comme un guichet unique et un pôle ressource, cette structure a pour objectif d’accueillir les enfants et les jeunes de 0 à 20 ans en situation de handicap, mais aussi d’informer leurs parents en assurant plusieurs missions destinées à faciliter le parcours de vie de ces familles.

En chiffres
66 enfants suivis en 2020 par la Mission Handicap
3 classes d'Unité Localisée pour l'Inclusion Scolaire (ULIS)
6 animateurs et 2 auxiliaires de puériculture formés à l'accompagnement des enfants en situation de handicap dans les structures d'accueil de la Ville

Aide et suivi à la Mission Handicap

Composée de professionnels compétents, la Mission Handicap propose aux parents d’enfants en situation de handicap de les recevoir lors d’un rendez-vous individuel. Assurée par la coordinatrice du service, cette première rencontre a pour objectif d’évaluer la situation et de définir au mieux les besoins de la famille.

Accès aux droits, soutiens administratifs et psychologiques, accompagnement dans la recherche de solution d’accueil scolaire ou périscolaire… La Mission Handicap est à même d’apporter son aide dans de nombreux domaines. « Nous essayons d’appréhender au mieux les attentes des familles afin d’être le plus efficace possible » explique Rose-Marie Bernagou, infirmière coordinatrice. « Notre but est de leur permettre une meilleure accessibilité aux soins et aux aides tout en étant bienveillant et à l’écoute. ». Une action essentielle que la Mission Handicap mène en collaboration avec de nombreux partenaires communaux et extra-communaux. 

Un lien avec les différents partenaires

« Nous avons un rôle d’orientation vers les différents acteurs du handicap que nous connaissons bien. Notre travail est de les recenser afin de faire connaître aux familles les possibilités existantes » affirme RoseMarie Bernagou. Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), Centre Médico-Psychologique (CMP), Institut Médico-Éducatif (IME), Centre d’Accueil Médico Précoce (CAMSP) Hôpital RobertBallanger, praticiens médicaux ou paramédicaux libéraux, associations et bien sûr l’Éducation nationale... Tous sont des partenaires privilégiés de la structure.

Développer l’accueil dans les structures communales

L’autre rôle majeur de la Mission Handicap est de gérer et de développer l’accueil des enfants en situation de handicap dans les structures d’accueil de la Ville. Dans les crèches, 2 auxiliaires de puériculture sont ainsi spécialement formées pour prendre en charge les enfants concernés. Même chose dans les accueils de loisirs du mercredi et des vacances scolaires où 6 animateurs sont dédiés à cette mission. Enfin, pour les enfants sans solution d’accueil, la Ville a également créé en 2019 un dispositif : l’atelier Passerelle.

Ouvertures de classes ULIS dans les écoles de la Ville

En partenariat avec l’Éducation Nationale, la Ville a œuvré pour l’ouverture de classes d’Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire dans les établissements scolaires livryens. Depuis septembre 2020, une nouvelle classe de ce type a d’ailleurs vu le jour au sein de l’école élémentaire Jean-Jaurès 2. C’est la troisième mise en place sur la commune après celle de l’école Jean-Jaurès I et de l’école Jean-de-la Fontaine. 

L’atelier Passerelle, lieu d’accueil et de répit

Sous la dynamique de Sonia Prost, référente handicap, l’atelier Passerelle propose aux familles en rupture avec le système scolaire classique, et en attente de structures spécialisées, un temps de répit en prenant en charge leurs enfants âgés de 3 à 12 ans. L’accueil se déroule au centre de loisirs Bayard 4 demi-journées par semaine, avec l’aide de 6 animateurs et le soutien d’une psychomotricienne et d’une psychologue. Ce dispositif permet de rompre l’isolement de l’enfant, mais aussi celui des parents.

Rencontres aquatiques et équithérapie

Des ateliers sont aussi organisés pour les enfants suivis par la Mission Handicap. Un samedi par mois, les rencontres aquatiques du centre nautique Roger-Lebas accueillent 6 enfants accompagnés de l’un de leur parent, leur permettant ainsi de pratiquer une activité sportive aux bienfaits thérapeutiques avérés, en toute sécurité et dans une ambiance agréable. De même, l’équithérapie, pratiquée une fois par semaine au centre équestre de la Poudrerie dans la continuité des activés proposées à l’atelier passerelle, contribue à apporter bien-être aux enfants et répit pour les parents.

Le cinéma pour tous

En partenariat avec l’association Ciné-madifférence, des séances de cinéma adaptées sont proposées au centre culturel cinéma Yves-Montand, une fois par mois. Celles-ci se déroulent dans un environnement bienveillant et détendu, ouvert à tous, enfants comme adultes, où chacun peut profiter de ce moment de culture sans crainte, ni contrainte. Des bénévoles sont présents sur ce dispositif pour accueillir, informer et aider l’ensemble du public. Ils veillent à ce que tous les spectateurs, avec ou sans handicap, se sentent bienvenus et à leur aise.

Zoom sur la commission communale d’accessibilité et la commission communale handicap

 

Afin d’inscrire durablement dans les institutions municipales l’action en faveur de l’accessibilité et de l’inclusion des personnes handicapées, la municipalité a créé deux commissions.

La commission communale d’accessibilité présente l’ensemble des actions de la Ville visant à renforcer l’accessibilité de son patrimoine, de ses espaces publics et de ses services.

C’est également un espace de propositions et d’actions pour en faire une commune plus inclusive. Pour cela, cette commission est chargée d’exécuter 5 missions :

  • rapporter l’état d’accessibilité du bâti existant, de la voirie, des espaces publics et des transports
  • établir la liste des établissements accessibles aux personnes en situation de handicap
  • améliorer la mise en accessibilité de l’existant
  • recenser l’offre de logements accessibles aux personnes handicapées
  • mettre à jour la liste des établissements recevant du public de la ville qui ont élaboré un agenda d’accessibilité programmée.

Créée pour aller au-delà de ces missions, la commission communale handicap, instance de réflexions et d’échanges, travaillera pour sa part plus largement à la mise en place d’actions destinées à améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap, physique ou mental, dans les différents domaines de la vie municipale. Constituée très récemment en mars 2021, son action s’affirmera dans les mois à venir. 

Le désherbage des cimetières confié à un ESAT
La Ville s'est également engagée à favoriser l'embauche et l'activité professionnelle des personnes en situation de handicap. Pour cela, elle a notamment choisi de confier le désherbage des deux cimetières communaux à un Établissement Médico-Social de Travail Protégé (ESAT). Aidé par l'État, ce type de structure emploie des personnes ne pouvant travailler en milieu ordinaire ou en entreprise adaptée et vise à leur insertion ou à leur réinsertion professionnelle.

Informations annexes au site