Environnement

Episode de pollution atmosphérique : les comportements à adopter

La région va connaître, ce mardi 7 août, un épisode de pollution persistant à l'ozone. La procédure d'alerte se poursuit et, pour réduire l’émission de polluants dans l’atmosphère, la Préfecture de police recommande certains comportements.

Mis en ligne le

Selon les données transmises par AirParif, un épisode de pollution persistant à l’ozone est susceptible de se produire en Ile-de-France, le mardi 7 août 2018, déclenchant la procédure d’alerte du public.

En raison d’une météorologie défavorable à la dispersion des polluants émis et afin de réduire l’émission de polluants dans l’atmosphère, le Préfet de Police, Préfet de la zone de défense et de sécurité de Paris recommande l'application des mesures ci-dessous :

Populations vulnérables : Femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques.


Populations sensibles : Personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (exemple : personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d'affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux).


Pour les populations vulnérables et sensibles :
- Eviter les sorties durant l’après-midi lorsque l’ensoleillement est maximum.
- Eviter les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air ; celles peu intenses à l’intérieur peuvent être maintenues.
- En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prendre conseil auprès d’un professionnel de santé.
- Privilégier des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort.
- Prendre conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant.


Pour la population générale :
- Les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) à l’intérieur peuvent être maintenues.
- En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prendre conseil auprès d’un professionnel de santé.
- Privilégier des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort.


De manière générale,
- Consulter les sites internet du ministère chargé de la santé ou de l’ARS pour plus de prévisions sur les messages sanitaires.
- Se renseigner sur la qualité de l’air (www.airparif.fr).

  • Recommandations comportementales :

Mesures applicables aux sources fixes de pollution :
- Veiller à ne pas aggraver les effets de cette pollution par la pratique d’autres activités émettrices de substances polluantes.
- Pour les émetteurs industriels, s’assurer du bon fonctionnement des dispositifs de traitement des rejets de COVNM et de NO2 dans l’atmosphère.


Mesures applicables aux usagers de la route :
- Utiliser les véhicules peu polIuants (électrique, GNL, etc.).
- Différer les déplacements sur l'Ile-de-France.
- Respecter les conseils de conduite apaisée.
- Privilégier le covoiturage.
- Emprunter prioritairement les réseaux de transport en commun.
- Privilégier les modes actifs de déplacement (marche, vélo, etc.).
- Utiliser les possibilités mises en place au sein des établissements professionnels afin d'aménager les déplacements domicile-travail (plan de mobilité, télétravail, adaptation des horaires, etc.).

Voir carte de contournement de l'agglomération parisienne ci-dessus. 

Plus d'informations sur https://www.airparif.asso.fr/alertes/resultats-jour